PROJET 2018 O + PRES pour les personnes très âgées ou peu mobiles

Aller en bas

PROJET 2018 O + PRES pour les personnes très âgées ou peu mobiles

Message  Admin le Jeu 27 Sep - 16:52

PROJET pour une société du CARE

Création de nouveaux métiers du service à la personne

Animateur culture
Animateur bien-être

*pour que le choix sociétal majoritaire du
«vieillir chez soi»
n'installe pas paradoxalement une sensation d'enfermement seul chez soi
prémisse à un sentiment de finitude

*pour que des professionnels de la culture, des arts,
et ceux du développement personnel et corporel,
s'intéressent et viennent en aide aux personnes très âgées,
tout en se forgeant des carrières professionnelles plus ouvertes et sans chômage


OBJET
Le choix individuel majoritaire du «vieillir chez soi», plutôt qu'en institution, impose que la collectivité revoit le mode d'accompagnement du grand vieillissement.
Cet accompagnement s'est organisé tant bien que mal au fil des ans sur des aides essentielles avec ses aides au financement pour les plus démunis. En dehors des infirmières libérales, les autres professionnels, des structures publiques, associatives ou privées, sont peu formés, peu payés et donc peu considérés, alors que leur travail est difficile et fatiguant physiquement. On peut déjà se réjouir qu'ils restent motivés ! Les chercheurs les qualifient de « nouveaux OS » car ils sont aussi nombreux que ceux de l'automobile autrefois, mais tout le monde perd à maintenir cette situation.


Face à un nombre grandissant de personnes très âgées, et à une durée de vie extensible, il apparaît incontournable d’interroger le dispositif existant en privilégiant le qualitatif, de continuer à professionnaliser et valoriser les métiers d'aide à la personne.


Pour chacun de nous, rester de longs moments seul chez soi avec de moins en moins de possibilités de faire des choses habituelles, des choses qui étaient importantes pour nous, serait vécu comme un enfermement, une dépendance aux autres, et une sensation de finitude. Le besoin vital d'échanger avec d'autres serait aussi bien malmené.


L'accompagnement du grand vieillissement, avec ses aides essentielles actuelles, ne suffit pas au grand sénior pour qu'il se sente encore libre et acteur de sa vie et de ses choix. Être heureux de vivre et de penser comme avant, rester en lien avec les autres, ressentir suffisamment de petits plaisirs journaliers pour garder le moral, autant de leviers qui sont vitaux, tant il est vrai que rester moralement en forme importe tout autant pour bien vieillir.


O + PRES s'intéresse à la qualité du vivre et vieillir sereinement de ces personnes de plus en plus âgées et de moins en moins mobiles.
Rétablir et maintenir des liens sociaux associés à un plaisir pris dans une activité intellectuelle, ludique et corporelle relève de l'utilité publique.

O + PRES veille à ce que les grands seniors ne soient pas vus comme des charges pour la société mais comme la source de nouveaux métiers valorisés.

Le pays ne manque pas d'artistes en tous genres qui jonglent entre spectacles et pôle emploi, ainsi que de prestataires bien-être, qui pourraient trouver leur voie dans des postes d'animateurs culture ou bien être et intervenir ainsi auprès des personnes âgées régulièrement afin qu'elles gardent leur plaisir de vivre.


0 + PRES définiera les profils métiers avec ses compétences, ses savoir faire et savoir être, pour cette nouvelle fonction.
Il proposera aux organismes prestataires de service à la personne un mode d'organisation de ces nouvelles prestations qui prendra en compte la mobilité difficile des bénéficiaires. ( Dispositif Nation d'Intervention)
Il mettra en place des modules de formation qui pourront être validantes.


0 + PRES pourra accompagner les organismes prestataires de services à la personne, qu'ils soient publics ou privés, qui sont intéressés à développer dans leur structure cette approche relationnelle et culturelle, qui correspondra pour eux à un nouvel objectif d'intervention, un nouveau profil de salariés, donc de nouvelles équipes.
En devenant partenaires contractuels de O + PRES, ces organismes pourront bénéficier de l'aide à la mise en place, du recrutement et de la formation de leurs nouveaux salariés.
Ils bénéficieront du dispositif national d'intervention « clé en mains » ;


Ils pourront également, s'ils le désirent, participer à la réflexion de O + PRES sur le dispositif d'actions existant, en intégrant son groupe de pilotage.

O + PRES demandera aux instances décisionnaires des prestations sociales de proposer les modalités de prise en charge selon le coût des prestations pour les personnes âgées en besoin d'aide financière.












Le DISPOSITIF NATIONAL D'INTERVENTION
proposé aux organismes prestataires de services à la personne
pour rompre l'enfermement et la solitude liés au vieillir chez soi.


Au préalable, en lien avec les CCAS de chaque commune, l'organisme prestataire recensera par quartier les personnes âgées et peu mobiles qui vivent seules chez elles et qui sortent peu, même accompagnées, ou plus du tout.


Lors d'un entretien individuel avec ces personnes seules, l'organisme recensera leurs besoins en terme de contacts, d'échanges et de culture, d'activité ludique et physique; Il présentera à chacune le mode d'intervention proposé, son équipe de professionnels, et leur proposera de s'abonner au dispositif pour rompre leur isolement .


LE DISPOSITIF COMPRENDRA :


  1. Les SIAC :

Ils créent une alternative culturelle, ludique et relationnelle à domicile pour les personnes âgées de la commune les moins mobiles.

  • Définir et Organiser un planning local de Séances Itinérantes d'Activités Collectives (à 6 personnes maximum), qui auront lieu au domicile de ces personnes trop seules, une après midi par mois au minimum. En effet, ce sera un plaisir pour chacun de se retrouver chez l'un, chez l'autre, pour des séances d'activités culturelles ou physiques telles que: une lecture, un conte, des chansons, une musique, un échange sur un thème, une balade au soleil, de la gymnastique douce adaptée, de méditation, des massages bien-être, etc …. séances toujours animées par un professionnel animateur polyvalent spécialisé salarié .




  • Pour les personnes pour lesquelles recevoir un groupe trop conséquent chez elles n’est pas envisageable, proposer des visites d'une à 2 personnes maximum liées à une activité précise définie en amont, et toujours animée par un animateur polyvalent spécialisé salarié .




  • Organiser les déplacements accompagnés pour les SIAC avec des accompagnateurs professionnels salariés, aidés de bénévoles, ainsi qu'avec des véhicules pour les moins mobiles.



2 –Le Centre de Communication : Centre d'Appel (tel -sms- mails-forum )
Il maintient le lien avec les personnes vulnérables

  • Organiser et entretenir une réelle communication inter active entre les participants au dispositif ;

Organiser une permanence de communicants, un à deux jours par semaine, qui s'adresse aux personnes jugées en manque sérieux de contact.
Modalités en fonction de la capacité de la personne bénéficiaire à utiliser les supports informatiques. :
Appels téléphoniques systématiques


    • Messages via internet avec demande de réponses,
    • Animation forum,
    • Réunions virtuelles – Skype….


Il s'agit là de stimuler l'envie de communiquer et de maintenir le lien, parler, prendre et donner des nouvelles des activités et des uns et des autres, et contrôler ainsi l'état du moral des personnes.


Caractèristiques des professionnels salariés intervenants dans chaque commune ou groupe de communes et selon les besoins identifiés:



  • 1 équipe d'animateurs polyvalents spécialisés en matière d'animation de groupes, ayant des connaissances culturelles et artistiques suffisantes, des compétences spécifiques et une appétence relationnelles notamment avec ces publics.
  • 1 équipe d'animateurs de bien être dont les compétences s'intéressent au corps et à l'esprit.
  • 1 équipe de communicants du centre d'appels manifestant une vigilance capables de déceler des difficultés dans un entretien téléphonique ou un message par internet ou SMS et d'y répondre avec

empathie.

  • 1 équipe d'accompagnants dans les déplacements qui soient vigilants à respecter le rythme et les difficultés de chacune des personnes .


Remarques :
Les liens doivent être privilégiés et maintenus

  • Avec les professionnels de l'accompagnement à domicile qui s'occupent des mêmes personnes : infirmiers, et aides à domiciles, facteurs etc ;
  • Avec les aidants familiaux afin que l'organisme soit positionné comme une sécurité supplémentaire de qualité.


Un professionnel, comme un bénévole, pourrait choisir d'appartenir à un ou plusieurs groupes selon ses compétences et ses disponibilités.
Une évaluation du contentement des bénéficiaire devra être menée régulièrement.

Ces prestations d'animation pourront être proposées aux établissements de type EHPAD ou maisons de retraite tant pour des bénéficiaires individuels que pour des groupes en participant à l'organisation de moments festifs par exemple.


5 - La formation des professionnels salariés et des bénévoles devra porter :

  • sur la gestion de la relation avec des personnes âgées et plus ou moins en difficulté.
  • Sur l'observation des états et fonctionnements des personnes très âgées
  • sur la responsabilité à faire remonter les informations sur l'état de la personne âgée tant à la famille qu'aux aidants quotidiens
  • sur le vécu des intervenants via un groupe d’échange et d’analyse de pratique



7 – Le financement


Les bénéficiaires abonnés au dispositif verseront une somme chaque mois qui sera fixée par l'organisme prestataire organisateur afin d'assurer les salaires des intervenants et les coûts de l'organisation et de la gestion.

avatar
Admin
Admin

Messages : 256
Date d'inscription : 11/07/2012
Localisation : LANDEDA 29

Voir le profil de l'utilisateur http://cocon3s.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum